Spectacle

Maintenant, oui

Gaël SESBOUE

Repères

Présentation

teaser ou, à défaut, images du spectacle

Maintenant, oui - Teaser from Association Lola Gatt on Vimeo.

Distribution et équipes

Chorégraphie Gaël Sesboüé
Interprètes Carole Perdereau, Annabelle Pulcini, Jérôme Andrieu, Alexandre Théry
Création lumières Bénédicte Michaud • Création sonore Vincent Raude • Costumes Stéphanie Gicquiaud
Chargée de production Marion Cachan

Partenaires

Production LOLA GATT
Coproductions Le Quartz – Scène Nationale de Brest • Le Mac Orlan - Ville de Brest • Danse à tous les étages
Partenaires Centre culturel de La Ville Robert à Pordic • Micadanses à Paris • L'échangeur – CDCN Hauts-de-France à Château-Thierry
Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Bretagne • Ville de Brest et du Conseil départemental du Finistère • SPEDIDAM
La Compagnie Lola Gatt est soutenue par la Région Bretagne

Présentation

Au départ "Maintenant, oui", c'est le titre d'une "partition de mouvements" écrite en 2010 par Gaël Sesboüé pour la revue nantaise "Ce qui secret" à l'invitation de l’écrivain Marc Perrin.
À partir de cette suite de mouvements simples, Gaël Sesboüé a imaginé un spectacle pour quatre danseurs. Le principe pour les danseurs est de répéter en boucle les mouvements de la "partition". D’abord, tous ensemble à la même vitesse, comme pour dessiner au sol des lignes qui se croisent et se séparent... Au fil du spectacle, chaque interprète transforme les éléments de la partition, en réinvente les mouvements, en modifie le rythme, l'interprétation, le style ou la vitesse. La "partition" initiale disparaît alors pour faire place à d'autres histoires, solitaires ou collectives.
Pour Gaël Sesboüé, la partition d’origine est une métaphore du quotidien, les actions et les déplacements qui la composent renvoient aux gestes que chacun d'entre nous peut effectuer chaque jour, gestes et actions qui font retour jour après jour... Toujours les mêmes, mais sans cesse renouvelés.
Par la répétition de la partition, sa reprise et sa réinvention par les danseurs, l’idée est de montrer comment chacun peut se saisir des cadres qui balisent le quotidien et en faire jouer les limites pour permettre de nouveaux possibles.

Fiche actualisée le 12/07/2019
Modifier ou compléter cette fiche