du Ve. 28 au Di. 30 juin 2019
Grahamstown - Afrique du Sud
© Laurent Guizard

Repères

Présentation

teaser ou, à défaut, images du spectacle

ERSATZ from Julien Mellano on Vimeo.

Distribution et équipes

conception et interprétation Julien Mellano • regard extérieur Étienne Manceau • lumière et régie Sébastien Thomas • dispositif sonore Gildas Gaboriau • musiques Olivier Mellano, Mauricio Kagel

Partenaires

Production : Collectif AÏE AÏE AÏE

Coproduction : Festival 11, biennale de la marionnette et des formes manipulées ; Scène Nationale Sud Aquitain.

Avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication DRAC Bretagne, du Conseil Général de Bretagne, du Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine de Rennes Métropole et de la Ville de Rennes

Résidences : Au bout du Plongeoir - Site d’expérimentation artistique de Tizé ; Le Volume - Centre culturel de Vern-sur-Seiche ; Le Pôle Sud - Centre culturel de Chartres de Bretagne ; Le Théâtre de Laval, scène conventionnée ; Le Théâtre La Paillette à Rennes ; Le Théâtre Quintaou à Anglet

Remerciement : Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette (Paris 5e).

Le Collectif AÏE AÏE AÏE est accompagné par deploY, programme international de Spectacle vivant en Bretagne (de sept 2017 à juin 2019).

Présentation

Avec Ersatz, Julien Mellano propose une projection librement fantasmée de l'homme de demain. Vision d'un monstre possible, résultat saugrenu issu de l'alchimie de l'homme et de la machine, ce spécimen solitaire peut apparaître comme le vestige d'un futur désenchanté, subissant les conséquences d'une révolution technologique qui ne serait pas tout à fait retombée sur ses pieds...
Dans cette pièce sans parole, Julien Mellano chahute la narration au profit d'un face à face de l'homme et de l'objet. Entre performance amusante et farce dérangeante, il invite les spectateurs dans un jeu de pistes drôle et mystérieux où les symboles s'articulent pour former un tableau allégorique qui rappelle étrangement les vanités du XVIIème.

Tout comme un poème ou une grenouille, Ersatz ne se dissèque pas car les éléments isolés ne diront rien de ce qui y est intriqué. Ici, l’absurde et le miracle se toisent et se tissent dans un trou noir pour rejoindre le point de fuite de notre humanité qu’elle soit réelle, virtuelle ou augmentée. Loin d'un discours bien ordonné sur l'avenir, Ersatz chemine sans commentaire dans un monde trouble tapi au plus profond de nous-même et qui va jusqu’à nos racines les plus enfouies. Entre Tati et Black Mirror sous l’aile protectrice de Turing, Ersatz est l'éclat glacé du futur déjà présent.

Mon affection pour les détournements d'objets, les bricolages retors et les effets spéciaux de poche fait de l'anticipation un terrain de jeu idéal. En préparant Ersatz, je me suis plongé dans les méandres des grandes questions que soulèvent l'idéologie transhumaniste, la cybernétique, l'intelligence artificielle et autres singularités technologiques et j'ai observé le tourbillon que cela formait pour en extraire des pièces abstraites, des images avec lesquelles je tricote des connexions, je démonte et remonte certaines figures. Cela me permet de mettre en scène une boucle narrative tiraillée entre l'aventure fascinante que nous réserve l'avenir et la conscience émue d'un passé originel et fondateur. Julien Mellano

Autre contenu

In Ersatz Julien Mellano offers a prediction which freely fantasises about the man of tomorrow. Vision of a possible monster and absurd result of the alchemy of man and machine, this solitary specimen seems to be the vestiges of a disenchanted future, suffering the consequences of a technological revolution which hasn’t entirely landed feet-first...
In this non-spoken piece, Julien Mellano goes against narration, favouring a one-on-one between man and object. Somewhere between humourous performance and deranged farce, he invites the audience into a funny and mysterious treasure hunt, in which symbols articulate an allegorical tableau, strangely reminiscent of 17th century vanitas paintings.

Like a poem or a frog, Ersatz can’t be dissected, because the isolated elements can't explain anything of the entanglements within. Here, in a black hole, we find the absurd and the miraculous. Weighing each other up and weaving in and out, they attempt to catch up with the vanishing point of our humanity - whether real, virtual or augmented reality. Far from a well-ordered narrative on the future, Ersatz wanders without commentary in a troubled world, hidden in our deepest selves and travelling back to our most buried roots. Between Jacques Tati and Black Mirror, under the protective wing of Turing, Ersatz is a frozen shard from an already present future.

My affection for the misappropriation of objects, twisted DIY and pocket special effects means that Science Fiction is an ideal playground. Whilst preparing Ersatz, I delved into the wanderings of big questions which raise themes including transhumanist ideologies, cybernetics, artificial intelligence and other unique technological advances. Here I observed the whirlwind which forms and extracted from it abstract elements and images. From these I can knit together connections - I can dismantle and put back together certain ideas and scenarios. This allows me to stage a narrative loop, torn between a fascinating adventure that we keep for the future, and an emotional conscience from an original and creative past. Julien Mellano

Autre contenu

Calendrier de diffusion du spectacle (sur le site de la compagnie) : www.aieaieaie.fr

Infos et Détails

Infos pratiques

Lieu The National Arts Festival

Date
du Ve. 28 au Di. 30 juin 2019

Fiche actualisée le 01/04/2019
Modifier ou compléter cette fiche

Spectacle

Ersatz

Equipe Julien MELLANO

Disciplines Marionnettes-Théâtre d'objets